• Marianne de Miribel

La pleine conscience pour les enfants et les adolescents


✨ Dimanche après-midi je suis allée assister à une conférence sur « La pleine conscience pour les enfants et les adolescents » à Paris. ✨

✨ j’en ressors apaisée ( merci pour les méditations pendant la conférence !), confortée dans mes choix tant personnels que professionnels ( le bien-être des enfants, la CNV et la toxicité du stress sur l’organisme) , avec un énième livre à lire de Eline Snel « Proche mais pas trop créer un lien apaisé et complice avec votre ado grâce à la méditation ». ✨

Les intervenantes étaient : ✅ Eline Snel : auteure notamment de Calme et attentif comme une grenouille et « proche mais pas trop, créer un lien apaisé et complice avec votre ado grâce à la méditation » ✅ Jeanne Siaud-Facchin : créatrice de Mindful UP , méditation pour les enfants et ado, intervient dans les écoles, travaille également auprès des enfants zèbres . ✅ Soizic Michelot : éducatrice spécialisée, intervient dans les écoles et lycées pour faire de la méditation avec les élèves.

✨ Alors, qu’est ce que la pleine conscience ? ✨

C’est être juste là sans chercher à modifier quoique ce soit. Il n’y a pas de méditation réussis ou pas.

👶 Les enfants ont déjà cette qualité là, ce talent spécifique, ils vivent dans le présent, ils sont attentifs à pleins de choses.👶

Ce talent, nous le perdons en grandissant.

🌈 Il est tout à fait possible de se reconnecter à ça en étant présent , conscient du moment où l’on se réveil par exemple, en étant conscient du fait qu’on marche dans la rue, le contact du sol sous nos pas, ressentir le vent sur nos joues…..🌈

Les enfants sont naturellement bienveillant, nous le sommes également parce que nous avons tous été des enfants .

🧘‍♀️ La pleine conscience c’est : - Être présent - Porter son attention - Faire preuve de non jugement - Être bienveillant ( envers soi et les autres)

❗️Le moment où enfant, nous perdons ces qualités, c’est quand nous entrons à l’école. L’école nous fait entrer « dans le moule », et c’est le même pour tout le monde…. Les enfants commencent alors par douter d’eux-même. « je n’y arriverais pas », « je ne suis pas capable », « je suis nul(le) » ❗️

➡️ Les enfants ne sont pas vu pour qui ils sont, mais pour les notes qu’ils obtiennent.⬅️

Beaucoup de parents achètent des cd de méditations en les donnant à leurs enfants et en leur disant « tiens, c’est pour toi, un peu de méditation pour te calmer et t’aider à contrôler tes émotions » .

❗️Sauf que ce n’est pas du tout le but de la méditation d’obtenir le calme et de contrôler les émotions ❗️

✨ Avant de former les enfants, nous avons besoins, nous adultes, de nous former nous-même ! ✨

✅ Il faut savoir également que les émotions ne se contrôlent pas, ne se gèrent pas, par contre elles peuvent se réguler, et c’est ce que permet de faire la méditation.

Il a été question de la pose de limites.

Eline Snel dit « Mettre des limites à certains comportements, bien sur, et surtout honorer toutes expériences ! »

✅ En se mettant à la méditation, nous vivons des expériences. Pas d’échec, pas de pression.

Si l’enfant continue d’être en mouvement pendant la méditation, c’est ok.

✅ Juste observer et sentir.

Pour réussir dans le monde extérieur, il faut d’abord réussir son monde intérieur.

La méditation permet de garder contact avec notre monde intérieur pour que nous puissions ensuite vivre dans un monde agressif, plein de distractions continuelles.

Les parents sont des experts pour prendre soin des autres et de leurs enfants, mais prennent-ils le temps de prendre soin d’eux même ?

🧘‍♀️ Nous avons pu bénéficier de deux méditations dirigées par Eline Snel 🧘‍♀️

Jeanne Siaud-Facchin donne comme définition de la pleine conscience : Faire l’expérience de la présence. ✅ Se poser ✅ Ressentir ✅ Observer ✅ Laisser être

➡️ Elle parle également de la pression concernant la réussite scolaire .

❗️80% des demandes de consultations en psychologie chez l’enfant sont liées à des difficultés scolaires.❗️

69% des filles et 59% des garçons souffrent de l’angoisse de l’échec à l’école.

Pour que les enfants réussissent: ➡️ Il s’agit d’avoir une alchimie entre : ✅ l’estime de soi ✅ l’attention ✅ la métacognition (capacité à penser sur nos pensées, à voir nos pensées.)

Soizic Michelot , éducatrice spécialisé et formatrice en méditation notamment dans les écoles auprès des enfants et adolescents aborde les bénéfices de la pleine conscience, notamment : ✅La diminution du stress ✅ L’acceptation du stress. Cette permission de l’émotion permet de diminuer ses effets. ✅ Choisir entre répondre aux stimulus ou pas. ✅ Permet de développer un juste regard sur soi, de connaître son monde intérieur ✅ De développer de la curiosité ( tiens là je ressens ça, qu’est ce qu’il se passe? ). ✅ Cela augmente également les capacités de discernement, ils précisent leurs avis. ✅ La méditation rends les pensées plus fines, plus précises. ✅ Augmente aussi le développement de la compassion. ✅ Permet également un lien entre l’écologie interne ( le corps) et l’écologie externe ( l’environnement).

Nous avons pu voir différents témoignages d’ado ayant bénéficié de ses accompagnements à la méditation.

✨ L’un deux m’a paru bien résumer l’importance de notre rôle auprès de nos enfants. ✨

« J’ai commencé à m’intéresser à la méditation quand j’ai vu mon père changer de comportement avec cette pratique » Gwen 16ans.

🔑 Elle est à la clé ! 🔑

➡️ Quel exemple sommes-nous pour nos enfants ? ➡️ Que pouvons-nous changer, mettre en place, pour améliorer les choses?

Ce témoignage montre l’importance de nous changer nous, d’abord . 🎇 C’est puissant !🎇

🤔 Les doutes sur la mode de la méditation, les mots qui sont employés, cette injonction au bien-être ont été abordés. L’emploi des neurosciences à toutes les sauces , sur le fait que grâce à telle ou telle méthode, cela va « booster » son attention , « booster » ses apprentissages…

❗️ Là nous sommes clairement dans la performance, ce que n’est pas la pleine conscience. C’est important de se questionner sur l’étique des mots.

Il y a aussi dans les écoles, l’injonction au retour au calme, or ce n’est pas le but de la méditation.

D’où l’importance pour les professeurs d’être formés 🧘‍♀️🧘‍♂️ et de vivre des séances de méditations avant d’en faire aux élèves, qui d’ailleurs, ne devraient jamais être forcés à en faire.

✨ La méditation ne s’impose pas, elle se partage.✨

👩‍🏫👨‍🏫 Concernant les profs, une chose intéressante que j’ai relevé, c’est qu’ils doivent accepter de « perdre de vu » leurs élèves, 👀 au sens 1er du terme, c’est à dire en fermant les yeux eux-même. 😴 Ça demande un lâcher prise et c’est exactement le but :) Ne pas chercher donc à avoir ce calme. Chaque personne vit sa méditation. Il s’agit simplement d’être pleinement présent.

✅ Une solution a été d’organiser des réunions d’informations dans les écoles pour que les instits puissent informer les parents de la mise en place de ces séances en leur expliquant les bien-faits mais pas en rendant ces séances obligatoires.

✅ Pour conclure, la méditation, ou pleine conscience c’est simplement être là, juste là. Sentir le vent sur notre peau, entendre les bruits qui nous entourent, sentir les odeurs...

Être en contact avec ce qui est là, maintenant, sans chercher à modifier quoique ce soit ( la respiration ou les pensées).

C’est un peu comme faire le baromètre de notre petit monde intérieur.

🌈 Alors, comment vous sentez vous, là, maintenant ? 🌈

Merci aux Rencontres perspectives pour cette belle conférence !

#mindfulness #pleineconscience #bienêtre #éducation #éducationbienveillante #parentalité #parents #enfants #adolescent #école #angoisseécole

12 vues
  • Twitter Icône sociale
  • Pinterest social Icône
  • LinkedIn Social Icône
  • Icône social Instagram
  • Retrouvez moi sur Facebook
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now